Dries Vanthoor, lauréat du Volant RACB National Team

Après que son frère, Laurens, ait défrayé la chronique cette année avec ses victoires et ses titres (peut-être encore ce week-end à Macau) , Dries Vanthoor vient de rafler, à l’unanimité, le Volant monoplace du RACB National Team.

C’est jeudi dernier, sur le circuit de Zolder, que s’est déroulée la finale entre Romain de Leval, Max Defourny, Simon Mirguet, Sam Spinnael, Lennert Van Bogaert et Dries Vanthoor.  Chaque candidats a pu boucler une cinquantaine de tours du circuit au volant d’une Formule Renault 1.6.
Le jury, composé de Marc Duez, Bas Leinders et Geoffroy Theunis était unanime : Dries Vanthoor (16 ans) émergeait de ce groupe d’excellents pilotes.

Dries est ainsi intégré au RACB National Team et disputera en 2015 le Championnat Benelux de Formula Renault 1.6 dans le Team KTR

Marc Goossens, 4ème de catégorie en TUSCC à Road America (USA)

Christian Fittipaldi et Joao Barbosa se sont imposés lors du “Continental Tire Road Race Showcase”, 10ème manche du TUSCC (Tudor United Sportscar Championship).  Sur le très beau et spectaculaire circuit de Road America, leur Corvette DP (Action Express Racing) a devancé la Riley-Ford  de John Pew et Ozz Negri Jr et la HPD ARX-03b de Scott Sharp et Ryan Dalziel.

En catégorie GTLM, Marc Goossens se classe 4ème d’une course remportée par le duo Pierre Kaffer/Giancarlo Fisichella sur Ferrari F458 devant la BMW Z4 de John Edwards/Dirk Müller et la Viper GTS-R de Jonathan Bomarito et Kuno Wittmer.
3ème sur la grille de départ, la Viper n°91, pilotée par Dominik Farnbacher prenait la tête au 2ème passage pour ne la céder qu’au 16ème tour.  Au cours de son relais, marqué par de nombreuses neutralisations, Marc Goossens devait cravacher pour revenir en 4ème position, record du tour à l’appui.  Ce n’était qu’une maigre consolation pour l’équipage qui espérait beaucoup mieux de cette course.
“Ce fut très dur car nous disposions d’une bonne voiture”
regrette Marc Goossens.  “Je pense qu’aujourd’hui la meilleure voiture l’a emporté mais on disposait du matériel pour terminer au plus mal 2ème.  Les événements n’ont pas tourné en notre faveur.  Nous avons rencontré quelques soucis lors de nos arrêts au stand mais l’impétuosité de certains pilotes a eu pour effet d’occasionner de nombreux drapeaux jaunes et la course a été débridée.  Dommage car j’adore ce tracé.  Je ressens donc une certaine frustration mais, finalement, terminer 4ème, ce n’est pas trop mal, juste derrière nos équipiers.”
“Au championnat, je pense que nous sommes 3èmes. Mais si à chaque occasion difficile, nos autos peuvent terminer 3ème et 4ème, nous limitons bien les dégâts.”
“Ce n’est pas facile à accepter quand nous nous sommes battus comme des fous pour obtenir ce top 4 en remontant de la 7ème place, mais bon, je me suis bien amusé en réalisant des dépassements quand, enfin, je bénéficiais du drapeau vert…”.

(Patrick Six - relais presse de Marc Goossens)

Marc Goossens, 7ème en GTLM sur la grille du “Mobil 1 Sportscar Grand Prix” (TUSCC) à Mosport (CDN)

Le SRT Motorsports peut être ravi à l’issue de la 1ère partie du week-end à Mosport.  C’est le Québécois Kuno Wittmer qui s’élancera en pole position en cétégorie GTLM.  Chargé de qualifier l’autre Viper GTS-R du SRT Motorsport, Dominik Farnbacher a dû se contenter du 7ème chrono par la faute d’un set-up inadéquat.

“Nous allons devoir en discuter, le set-up essayé pour la qualif n’était pas adapté” analyse Marc Goossens, coéquipier de Farnbacher. “C’est évident, ce n’était pas la meilleure chose à faire.  Dominik a eu très dur à être rapide, on aura pas mal de travail pour retrouver une voiture compétitive”.
Pour l’instant, fêtons la pole de Kuno.  Pour lui, décrocher celle-ci à Mosport est fabuleux.  Je suis vraiment heureux pour lui, sa famille, son entourage.  Ainsi, en plus, les quatre pilotes du SRT Motorsports auront décroché une pole position en GTLM.”

“Tous les espoirs pour la course reposent sur la capacité de notre formation à élaborer une stratégie capable de nous permettre, à Dominik et moi, de remonter au classement.  Les Viper peuvent être dans le coup. Sur un sprint de 2h45, il faudra aussi éviter les accrochages dans le trafic, les GTD ne sont pas toujours faciles à dépasser mais nous sommes confiants”.

(Patrick Six, relais presse de Marc Goossens)

Maxime Martin : vainqueur en DTM !

. 1ère victoire historique pour un pilote belge en DTM (Eric van de Poele avait été Champion sans victoire en 1987).  Celle-ci est l’oeuvre de Maxime Martin.
Après avoir décroché la pole, le pilote bruxellois a dominé ses adversaires en course pour s’adjuger la 5ème manche du championnat sur le circuit “Moscow Raceway” (RUS)
On ne soulignera jamais assez les qualités de ce pilote d’exception qui nous a déjà surpris à plusieurs occasion et qui nous réserve encore bien des satisfactions.

Christina Nielsen sur la Porsche 76 Imsa Performance Matmut

David Hallyday retenu par ses obligations professionnelles, il sera remplacé par Christina Nielsen pour la fin de saison ELMS.

Christina Nielsen fera ses débuts au sein de l’écurie IMSA Performance Matmut à l’occasion de la troisième manche ELMS au Red Bull Ring (19-20 juillet) et jusqu’à la fin de la saison.

La jeune Danoise est une habituée de la marque de Stuttgart
En 2012, elle termine 5ème du Championnat B de la Carrera Cup en Allemagne.
En 2013, elle remporte le Championnat B de l’ADAC GT Master sur une Porsche 997 GT3-R où elle fut l’équipière des regrettés Sean Edwards et Allan Simonsen.
Cette année, elle pilote une Porsche 991 dans le cadre du Championnat Tudor United SportsCar Championship aux Etats-Unis.

Elle rejoindra Raymond Narac et Nicolas Armindo au volant de la 76, actuels sixièmes du Championnat ELMS à seulement 8 points de la seconde place.

(communiqué)

Guillaume Moreau chez Onroak Automotive

Gravement blessé lors de la journée test des “24 Heures du Mans” 2012, le pilote français, Guillaume Moreau, est toujours en revalidation.  Ce qui ne l’empêche pas d’assurer plusieurs activités.
Il vient,par exemple, de rejoindre les équipes de Onroak Automotive.
L’ancien pilote OAK Racing a pour mission le développement des relations clients et la commercialisation des sport-prototypes du constructeur manceau.
Pilote officiel LMP1 ET LMP2 pour OAK Racing entre 2009 et 2012, Guillaume Moreau a acquis une excellente connaissance du milieu de la course automobile, tant dans son aspect technique et sportif que relationnel.  Il bénéficie à 31 ans de l’expérience et de la légitimité nécessaire pour un rôle d’ambassadeur Onroak Automotive pour les marques Ligier et Morgan.
Jacques Nicolet et Guillaume Moreau partagent les mêmes valeurs sportives et humaines et ont toujours entretenu une étroite relation.

Tudor United Sportscar Championship à Long Beach : Marc Goossens s’élancera en 4ème ligne !

Des problèmes d’adhérence ont affecté la progression de la Viper GTS-R du SRT Motorsports confiée aux mains expertes de Marc Goossens et Dominik Farnbacher aussi bien aux essais libres que lors des qualifications.  Ces pépins ne sont pas anodins puisqu’ils se sont répercutés sur les performances de la voiture, une demi-seconde moins rapide en qualifications qu’en 2013.

“Dominik Farnbacher a communiqué qu’il manquait un rien d’adhérence sur la voiture.  Depuis ce matin, les progrès sont substantiels, je me sens plus en confiance.  Peut-être que Dominik aurait dû bénéficier de quelques tours supplémentaires, pourtant l’an dernier il avait fait fort” remarque le pilote belge.  On se souvient que Farnbacher y avait décroché la pole position.  “Il connaît les subtilités pour bien se qualifier ici mais si vous êtes pénalisés par un marque de grip, il n’y a pas grand chose à faire.  Néanmoins, nous pensions être plus vite, certes pas plus que les gars devant mais quand même plus rapides.  Je suis déçu du résultat.  Les ennuis rencontrés ce matin nous ont mis dans l’impossibilité de nous battre contre la concurrence.  Demain, nous évoluerons sur un circuit en ville, de nombreux rebondissements sont prévisibles”.

“Le manque de grip est difficile à cerner.  Ce matin, la piste était très sale mais c’est pareil pour tout le monde.  Vous débarquez avec certains types de réglages.   On a constaté que lorsque la piste s’améliorait, l’adhérence n’en était pas pour autant meilleure.  Après les essais IndyCar, la piste était encore meilleure pour tout le monde excepté pour nous….  En qualifications, un gain substantiel en performances a été enregistré. Le départ risque donc d’être agité, en course nous devrions tourner dans des temps similaires, mais la tâche qui nous attend sera ardue.  Ce sera un sprint de 100 minutes, il faudra tabler sur la stratégie, un domaine où le SRT Motorsports excelle, en vue de remonter dans hiérarchie”

Patrick SIX (relais presse de Marc Goossens)

Marc Goossens, “12 Heures de Sebring” - essais libres 1

Marc Goossens n’a pas cherché la performance absolue

La première journée d’essais libres préliminaires aux “12 Heures de Sebring’ fut studieuse pour Marc Goossens et ses coéquipiers. L’équipage de la Viper du SRT Motorsports numéro 91 a passé les différents types de réglages possibles en fonction des conditions changeantes ou comme Ryan Hunter-Reay et Dominik Farnbacher, ils ont pris leurs marques au volant de la belle américaine au son mélodieux du V10 qui a enchanté et enchanté encore les générations des mélomanes du sport automobile.  Pour Farnbacher et Hunter-Reay la reprise de contact avec la Viper GTS-R fut loin d’être une sinécure puisque de nombreux drapeaux rouges ont perturbé leur entraînement.

“C’était le jour et la nuit entre les conditions de piste de ce matin et ce que l’on avait connu au cours des tests privés.
La piste était beaucoup plus froide, l’adhérence y était précaire.  Le peu de gommes subsistant et un tracé à basse température sont à l’origine du peu de grip.  L’après-midi où le thermomètre a allègrement grimpé, j’ai bouclé seulement 2 tours avant que le drapeau rouge ne soit déployé.  De mon côté, aucune lecture du comportement de la voiture n’a pu être analysée. Mais selon les informations récoltées auprès de mes coéquipiers, l’adhérence n’était par terrible.  Chez les concurrents le même constat était dressé : très peu de grip.  Sauf que nous sommes un peu loin mais il n’y a pas de quoi paniquer.  Dès demain, le SRT Motorsports devrait être en mesure de nous mitonner une voiture dont les réglages seront adéquats.  Sur base des conditions totalement différentes de celles rencontrées lors des tests hivernaux, nous avons récolté un maximum de données en vue de faire évoluer la voiture en performance et fiabilité, nous préparons une course de 12 heures, pas un sprint.  On n’est pas encore en confiance à 100% avec la voiture, mais une ou deux rectifications supplémentaires nous mèneront dans la bonne direction“.

Patrick Six - Relais presse de Marc Goossens

Attribution des RACB Awards…

C’est Thierry Neuville qui a été désigné “The Driver of the Year” lors de la soirée de remise des RACB Awards. Récompense logique en regard à sa saison exceptionnelle dans le championnat mondial des rallyes.
Mention spéciale, de notre part, à Stoffel Vandoorne (2ème), Maxime Martin (3ème), Laurens Vanthoor (4ème) et Bertrand Baguette (5ème) pour leur formidable saison, chacun dans sa discipline.

Une “Honorary Mention” a été attribuée à Nicolas Gilsoul (copilote de Thierry Neuville).
Le “Belgian Audi Club Team WRT” a été désigné “The Team of the Year”.
Et c’est Guillaume de Mevius qui a reçu le titre honorifique de “The Rookie of the year”

Rideau sur une saison 2013 très riche pour nos pilotes.

Maxime Martin enDTM dès 2014 !

Décidément, nos jeunes pilotes belges ont la cote.  Bertrand Baguette en Endurance, Thierry Neuville en Rallye, Stoffel Vandoorne en monoplace, Laurens Vanthoor en GT,… Voilà maintenant Maxime Martin qui, après une brillante saison en GT, est retenu par BMW pour disputer le très relevé championnat DTM (Deutsche Tourenwagen Meisterschaft). Autre engagement chez BMW, le Portugais Antonio Félix da Costa.  Ceux-ci remplaceront Andy Priaulx et Dirk Werner en partance pour le championnat USCC (United SporsCar Championship - rassemblement de l’ALMS et du GrandAm).  Très belle promotion pour Maxime.

Nous suivrons avec encore plus d’intérêt ce Championnat Allemand de dimension mondiale…

← Page PrécédentePage Suivante →