Marc Goossens, 4ème de catégorie en TUSCC à Road America (USA)

Christian Fittipaldi et Joao Barbosa se sont imposés lors du “Continental Tire Road Race Showcase”, 10ème manche du TUSCC (Tudor United Sportscar Championship).  Sur le très beau et spectaculaire circuit de Road America, leur Corvette DP (Action Express Racing) a devancé la Riley-Ford  de John Pew et Ozz Negri Jr et la HPD ARX-03b de Scott Sharp et Ryan Dalziel.

En catégorie GTLM, Marc Goossens se classe 4ème d’une course remportée par le duo Pierre Kaffer/Giancarlo Fisichella sur Ferrari F458 devant la BMW Z4 de John Edwards/Dirk Müller et la Viper GTS-R de Jonathan Bomarito et Kuno Wittmer.
3ème sur la grille de départ, la Viper n°91, pilotée par Dominik Farnbacher prenait la tête au 2ème passage pour ne la céder qu’au 16ème tour.  Au cours de son relais, marqué par de nombreuses neutralisations, Marc Goossens devait cravacher pour revenir en 4ème position, record du tour à l’appui.  Ce n’était qu’une maigre consolation pour l’équipage qui espérait beaucoup mieux de cette course.
“Ce fut très dur car nous disposions d’une bonne voiture”
regrette Marc Goossens.  “Je pense qu’aujourd’hui la meilleure voiture l’a emporté mais on disposait du matériel pour terminer au plus mal 2ème.  Les événements n’ont pas tourné en notre faveur.  Nous avons rencontré quelques soucis lors de nos arrêts au stand mais l’impétuosité de certains pilotes a eu pour effet d’occasionner de nombreux drapeaux jaunes et la course a été débridée.  Dommage car j’adore ce tracé.  Je ressens donc une certaine frustration mais, finalement, terminer 4ème, ce n’est pas trop mal, juste derrière nos équipiers.”
“Au championnat, je pense que nous sommes 3èmes. Mais si à chaque occasion difficile, nos autos peuvent terminer 3ème et 4ème, nous limitons bien les dégâts.”
“Ce n’est pas facile à accepter quand nous nous sommes battus comme des fous pour obtenir ce top 4 en remontant de la 7ème place, mais bon, je me suis bien amusé en réalisant des dépassements quand, enfin, je bénéficiais du drapeau vert…”.

(Patrick Six - relais presse de Marc Goossens)